Now Playing Tracks

Berserk

Pièce d’un jeu d’échec trouvé sur une plage des îles Hébrides, l’île de Lewis, en 1831.

78 pièces, sculptées dans l’ivoire de morse et de dents de baleine. Les spécialistes ont longtemps pensé que ces pièces étaient de facture islandaise. Aujourd’hui, la plupart pense plutôt qu’il aurait été fabriqué par un artisan norvégien de Trondheim au XIIème siècle. (…)

Le berserk est le combattant viking ultime, en proie à la fureur d’Óðin, ou “Berserkergang”. Cette folie les rendait insensibles à la peur et aux blessures. Les berserks combattaient d’ailleurs sans aucune protection.

Ces guerriers-fauves, ordinaires, voire stupides dans leur état normal, pouvaient entrer en transe et accomplir des faits extraordinaires : combattre avec une force surhumaine, apparentée à l’ours ou au loup, marcher sur des braises, mordre dans leur bouclier (d’où la représentation de la pièce de l’échec). Ces guerriers étaient entourés d’un grand prestige, et certains d’entre eux sont devenus légendaires.

L’Ynglinga Saga parle de ces guerriers en ces termes : "Ses hommes à lui [ceux d’Óðin] allaient de l’avant sans armure, enragés comme des chiens ou des loups, mordant leur bouclier, forts comme des ours ou des taureaux, et tuant les gens en un coup, mais eux, ni fer ni feu ne les navraient. Ils étaient appelés berserkir". Certaines sagas prêtent également aux berserks des qualités “Óðinique”, à savoir la possibilité de se transformer en oiseau, en poisson, en loup ou en ours, comme le dieu Óðin.

La fin de leur Berserkergang en revanche laisse ces guerriers sans force, et sans défense. Totalement vulnérables. Le seul moyen de tuer un berserk est d’ailleurs de profiter de cet état post-transe, ce que fit Beowulf pour se débarrasser de Grendel selon la Saga de Beowulf.

Aujourd’hui, peu d’informations sont disponibles sur ces Berserks. Une grande interrogation subsiste : comment devenait-on un berserk ? Certains historiens contemporains avancent l’usage de drogues, notamment de champignons hallucinogènes, ou d’alcool, pour expliquer l’état de transe. Des crises d’épilepsie, ou d’hystérie, des maladies mentales ou des défauts génétiques pourraient également être à l’origine du phénomène.

En 1015, les berserks ont été proscrits par le roi Erik, notamment car leur magie Óðinique n’était plus acceptée dans un monde scandinave chrétien. À la fin du XIème siècle, les berserks ont disparus.

Source > http://www.toutelislande.fr/Le%20guerrier%20viking.html

blog comments powered by Disqus

1 note

  1. road-to-kamarg a publié ce billet
We make Tumblr themes